MEDICAMENTS

 

Marc Righini, Lucia Mazzolai, Philippe de Moerloose

 

 

Quel anticoagulant pour quel patient ?

 

Rev Med Suisse 2013;9:299-300

 

Situations où les antivitamines K restent le premier choix

 

Les patients déjà traités par antivitamines K et chez qui l’anticoagulation est stable et facile à gérer

 

Les patients avec insuffisance rénale

 

Les patients avec maladie gastro-intestinale exposant à un risque accru de saignement

 

Mauvaise observance

 

Contraintes financières

 

Les porteurs de valves cardiaques

 

Situations favorables aux nouveaux anticoagulants

 

Introduction d’un traitement anticoagulant

 

Patients dont l’anticoagulation n’est pas stable sous antivitamines K

 

Présence d’interactions médicamenteuses multiples

 

 

En conclusion, cette courte réflexion montre que si les nouveaux anticoagulants représentent une avancée majeure, les antivitamines K ont probablement encore un bel avenir devant eux.

 

 

 

Interférences médicaments avec les Antivitamines K

Cliquez ici pour lire le PDF:

 

 

Ajustement posologique des AVK

Cliquez ici pour lire le PDF

 

Mentions légales et copyright

 

Girtac - Association - patient - Anticoagulant - Antivitamines - AVK - Sintrom - Marevan - Marcoumar - Xarelto - Pradaxa - Eliquis - Thrombose -Embolie - pulmonaire - Fibrillation - Auricullaire - Autocontrole - Automesure - INR - Antiphospholipides - dabigatran - Rivaroxaban - Apixaban - Stroke - Coagulation - Caillots - sang - Prothèse - hanche - genou - Phlébite