REUNIONS PATIENTS

Éducation thérapeutique et les anticoagulants

 

Définition de l’éducation thérapeutique

 

"L’éducation thérapeutique du patient vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique.

Elle fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient.

Elle comprend des activités organisées, y compris un soutien psychosocial, conçues pour rendre les patients conscients et informés de leur maladie, des soins, de l’organisation et des procédures hospitalières, et des comportements liés à la santé et à la maladie.

Ceci a pour but de les aider (ainsi que leurs familles) à comprendre leur maladie et leur traitement, collaborer ensemble et assumer leurs responsabilités dans leur propre prise en charge, dans le but de les aider à maintenir et améliorer leur qualité de vie" ; (OMS-Europe 1998, HAS INPES 2007)

 

L’éducation thérapeutique au fil du temps

 

Grâce aux progrès thérapeutiques dans les pathologies cardiovasculaires ces 30 dernières années, la mortalité et la morbidité ont nettement diminué.

Cependant, les patients ayant survécu à leurs pathologies aiguës développent des pathologies chroniques. De plus, l’accroissement de l’espérance de vie s’accompagne d’une augmentation de la prévalence de la maladie athéromateuse.

 

En Belgique, le déficit de la sécurité sociale conduit à considérer le coût de la santé.

Le parcours de soins du patient doit alors être optimisé, en diminuant les durées de séjours et en tentant de réduire les risques de complications.

 

L’éducation thérapeutique prend ici son sens. Un patient éduqué retarde les complications dues à sa maladie et évite les réhospitalisations.

 

La sécurisation du circuit du médicament favorise l’éducation des anticoagulants pour améliorer la qualité et la sécurité des soins, la réduction des risques de complications et de réhospitalisations liées à la méconnaissance de ces traitements par le patient.

 

Un patient bien informé adhérera mieux à son traitement. Le médecin ne réalise souvent pas que ce qu'il croit être de non-observance est en fait une non-adhésion au traitement, et ceci par manque d'une information adéquate. Il a par exemple été montré que les patients dits « non compliants » se retrouvaient principalement parmi ceux qui ne savaient pas pourquoi un traitement anticoagulant oral leur avait été prescrit

 

Au fil du temps, l’éducation thérapeutique évolue vers une écoute attentive où le vécu, l’environnement psychosocial du patient, les objectifs et les explications sont garants d’une meilleure qualité de l’éducation thérapeutique.

 

Ce n’est pas déléguer des soins des soignants vers le patient.

 

C’est renforcer les capacités de celui-ci et/ou de son entourage pour prendre en charge la pathologie et le traitement, afin que le patient soit acteur de sa santé et devienne un partenaire des soignants.

.

Mentions légales et copyright

 

Girtac - Association - patient - Anticoagulant - Antivitamines - AVK - Sintrom - Marevan - Marcoumar - Xarelto - Pradaxa - Eliquis - Thrombose -Embolie - pulmonaire - Fibrillation - Auricullaire - Autocontrole - Automesure - INR - Antiphospholipides - dabigatran - Rivaroxaban - Apixaban - Stroke - Coagulation - Caillots - sang - Prothèse - hanche - genou - Phlébite